AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le bug de forum actif qui empechait de poster des e-mail et des liens lors des poste a ete fixer, vous pouvez maintenant poster vos fiche sans problemes Smile

Partagez | 
 

 Aucune raison, pourtant... [Free]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aucune raison, pourtant... [Free]   Mar 11 Jan - 14:44

    J'avais quitté ma maison, j'avais repris le train, je m'étais enfuie. J'avais tout quitté. (voir histoire) Et maintenant, j'étais là. Seule et perdue. Je ne savais pas quoi faire. J'étais montée dans le premier train, à la guare et j'étais sortie à Seattle, avec presque l'entièreté de mon wagon. Maintenant, j'avais quitté le quai, j'étais livrée à moi-même. Je m'assis sur un des bancs publics, pour réfléchir, tranquillement. Je repenssai à ma vie jusque maintenant, à mes parents adoptifs, morts à mes parents biologiques, morts aussi. Je n'avais plus personne. Pendant un instant, je laissai mon esprit divaguer, réver d'une vie meilleur, où quelqun m'aiderait, me protégerait et me guiderait. Mes ongles rongés, mes vêtements sales. J'avais tout d'une clocharde. Et personne ne se soucie des clochards. Je laissai une larmes couler le long de ma joue. Elle était chaude, réconfortante et pourtant, elle m'incitait à abandonner, mais je ne pouvais pas. Cela aurait causé ma mort, tout bonnement. Ce n'est pas que cela me faisait peur. C'était juste que je m'était promis de résoudre le mystère de la mort de mes quatres parents. Enfin, qui pouvait se soucier de mes problèmes. Qui ? Je regardai les gens qui défilaient, ignorants, imbéciles. Intérieurement, j'injuriais un peu plus chaque passant. Maintenant, plus personne n'osait m'approcher, mon regard meurtrié devait faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aucune raison, pourtant... [Free]   Dim 16 Jan - 14:47

Je détestais le dimanche , tout simplement parcque le lendemain je devrais repartir au lycée et m'emmerder comme jamais pendant des cours qui ne passione absolument pas . Ma tante se fiche de ce que je fais ou pas et me laisse faire ce que je veux . Alors je pris sa carte de crédit et parta prendre un train en direction de Seattle pour me balader . Les magasins sont tous fermé alors ... Et je ne voulais pas voir Matt , n'y Hayden ... Il fallais que je me remète mes pensées en place , que je fasse le point sur ma vie . Quand ils sont là , je suis complètement perdus ! Je regardais un long moment par la fenêtre du train toujours aussi songeuse . Un moment je détournas le regards et vus une jeune enfant pleuré , toute seul . Elle c'était perdus ? Je me levas vers celle ci , même si son regard n'avait rien d'accueillant ... Je lui tendis un mouchoir avec un petit sourire aux lèvres .

-Bonjour , moi c'est Beth , Beth Smith , tien prend se mouchoir .

Je coutinuais de lui sourire et m'asseyas a ses côtés en attendant une réaction de sa part . Elle était jeune , jolie et pourtant seul . N'avait elle pas de parents ? Pour l'instant je me tait et je verrais bien ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aucune raison, pourtant... [Free]   Lun 17 Jan - 12:23

    Je ne l'attendais pas. Je n'attendais personne. Personne sauf la solitude. Pourtant, que quelqu'un s'intéresse de mon sort me fit chaud au coeur. Tel un brasier pour celui qui a froid. Lentement, je levai le regard vers elle. Elle ne m'avais pas demandée qui j'étais, d'où je venais. Ce n'était pas plus mal, je n'aimais pas mentir. Délicatement, je pris son mouchoir. Et d'une voix faiblarde et inquiète, je pris la parole, hésitante.

    « Merci. Je...Je m'appelle Sara. »

    Je ne voulais pas en dire plus, mais si elle me posait la question, je ne mentirai pas. D'abord parce que je ne voulais pas et puis, surtout, parce que je n'en avait pas la force. Psychologiquement, les derniers évenements avaient été...boulversants, mais aussi physiquement. Je n'avais rien mangé depuis la veille, j'avais dormi par bribes dans le train bondé et bruyant. Ma tête tournait un peu et elle me faisait souffrir de plus en plus. La douleur arrivait par vagues,balayant mes pensées, prenant toute la place.
    Un train passa, faisant trembler le sol. Je sursautai. Mon coeur accélera. Me reprenant, je soupirai longement. Je devais avoir l'air folle. Sale, fatiguée. De fortes cernes devaient s'être dessinées sous mes yeux. Contraste avec ma peau blafarde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aucune raison, pourtant... [Free]   Mer 19 Jan - 14:21

Je voyais bien que la jeune enfant souffrait , physiquement et pschologiquement . Je ne pouvais pas la laisser seul , se serait inhumain . Comment toutes ces personnes pouvait l'ignorer ainsi ? N'ont ils donc pas de coeur ? Moi j'en ai un et heuresement d'ailleurs , je ne vaus pas ressembler a ces monstre ! Je la regardais avec se petit mouchoir qui n'allait pas faire grand chose .

-Dit moi Sara , ça te dit d'aller manger un bout ?

Elle pouvais refuser , après tout elle ne me connaissait absolument pas et pouvait me prendre pour une folle . Mais au moins j'aurais tenter au lieu de la laisser tomber . S'il le fallais je l'emmenerais même chez moi pour qu'elle puisse dormir au chaud et en sécurité . Elle sembalit si fragile et déboussolé .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aucune raison, pourtant... [Free]   Jeu 20 Jan - 11:30

    Je la regardai, un peu bizarrement, je vous l'accorde. Je ne savais que répondre. On m'avait toujours dit de ne pas parler aux inconnus. Pourtant, ces derniers jours, j'avais bravé tout les interdits. Je m'étais enfuie, je m'étais promenée seule le soir, si on appeler cela se promener, j'avais pris le train seule et maintenant, je parlais à une inconnue. Qu'avais-je à perdre ? La vie ? Cela étais bien peu, la mienne était gachée. Sottises. J'ai encore du temps pour la réparer. Trop de temps. Je ne savais quoi en faire. Comme on vous donne des feuilles blanches sans crayons, j'avais le temps sans rien pour le combler.
    Là, immobile et perdue, plongée dans mes réflexions. On allait surement me prendre pour une folle. Peu importe. Entre SDF, gitane, mendiante et folle, les gens auraient l'embarras du choix. Mon air mélancolique repoussait les gens. Qui voudrait parler à quelqu'un de triste ? La tristesse était beaucoup plus communicative que la joie dans ce monde de fous et les gens ne voudraient pas risquer d'être plus malheureux qu'ils ne l'étaient.
    C'est surtout cela qui me poussa à accepter l'invitation de la jeune fille, mais aussi la faim qui me tiraillait depuis ce matin. Je lui répondis d'un petit signe de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aucune raison, pourtant... [Free]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aucune raison, pourtant... [Free]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminée] Une maison sans chat, c'est comme un aquarium sans poisson, ça n'a aucune raison d'être
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Débat: Et si Marx avait raison?
» l'âge de raison
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La nouvelle vie des Cullen :: Les Archives :: Seattle-
Sauter vers: