AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le bug de forum actif qui empechait de poster des e-mail et des liens lors des poste a ete fixer, vous pouvez maintenant poster vos fiche sans problemes Smile

Partagez | 
 

 Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Mer 2 Mar - 6:36

    (Encore un titre qui ne veux rien dire, je sais pas où je vais les chercher parfois x)
    Enfin, bref, cette petite parenthèse pour dire que :
    1. Sara ne connait pas encore l'existence des vampires, etc...
    2. Est-ce que la tienne sait ? )

    Assise sur un tronc d'arbre, je regardais le temps passer. Je regardais le vent dans les arbres, les feuilles sur le sol. C'était une après-midi chaude, assez chaude, du moins, pour aller se promener sans avoir froid. Les bois alentours étaient denses, mais j'adorais y aller, me cacher et rester là la journée, profiter du soleil, de l'odeur des bois.

    Je me levai, passant au-dessus des branches tombées au sol, me baissant lorsque le chemin le demandait. Cinq minutes plus tard, j'arrivai à l'orée du bois. La mauvaise, pas celle d'où j'étais venue. Devant moi se tenait une vieille habitation, croulante, les fenêtre condamnées. J'hésitai une seconde puis m'avançai vers elle.

    De près, elle avait l'air encore plus abimée. On se demandait comment elle tenait encore debout. J'approchai de ce qui restait de la porte, une planche négligemment posée sur le trou qui avait autrefois servi d'entrée. D'une main, j'écartais le bois qui bouchait le passage et mis un pied à l'intérieur.

    Il flottait une horrible odeur de pourriture. Des champignons se développaient sur les murs écaillés. Au sol, le parquet était cassé, griffé. Une plache resortait en un angle inquiétant. Il régnait une ambiance mystérieuse. Tout suite, je tombai amoureuse de cet endroit. Il était magnifique et affreux en même temps, rassurant, mais tellement effrayant. Le reste d'un fauteuil tronait dans un coin de la pièce principale, je m'enapprochai et m'y assis avec précaution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Mer 2 Mar - 6:52

  • ( Non elle n'a que 6 ans et n'a jamais entendu parler des vampires )

    Je devais courir, courir encore pour ne pas me faire attraper, pour ne pas finir morte comme le reste de ma famille . Ca faisais trois jours que je m'arrêtais uniquement pour me reposer, je dormais a peine, manger n'en parlons pas et je buvais dès que je trouvais un point d'eau . J'avais encore sur moi le sang de mes deux parents abattus froidement sous mes yeux .

    Mes pieds nus frappaient le sol , ceux ci profondément entaillés mais je ne faisais plus vraiment attention a la douleur, tenant ma peluche favorite par les oreilles . Il faisais chaud aujourd'hui,je sentais le soleil mais en même temps j'avais si froid, je tenais a peine sur mes pieds . Une maisonette assez vieille attira mon attention, enfin un endroit ou me reposer . C'était abandonné, comme ça je serais tranquille .

    J'entrais tout doucement , me faufilant la ou je pouvais et regardais autour de moi, tout était vieux et ça sentais mauvais comme jamais . J'éternuais bruyamment , plissant le nez et continuais d'avancer .

    Alors que j'entrais dans ce qui avais du être le salon je vis une fille, plus grande que moi, assise sur un fauteuil . Je criais sur le coup et m'adossais contre le mur, mon petit coeur battant la chammade . Mais qui c'était elle? Qu'est ce qu'elle faisais la ? Je frottais mes yeux d'une main , la regardant a nouveau ensuite

    - T'es qui toi?


    Lui demandais je timidement du haut de mes six petites années
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Mer 2 Mar - 15:54

  • Je me levai de mon fauteuil. Qui étais-t-elle ? Que faisais-t-elle ici ? Tant de question sans réponse. Je mesurais plus qu'elle, quoi que pas de beaucoup. Je souris calmement et m'approchai d'elle, juste de quelque pas. Je l'observai un moment, cherchant quelconque signe étrange. Pourtant, elle n'avait rien de bizarre, mis à part les taches rouges qui la couvrait. C'était étrange et mon esprit enfantin mis du temps avant de comprendre ce qu'était vraiment cette couleur qui formait d'étranges formes sur elle. Par réflex, je fis un demi pas en arrière.

    Respirant un grand coup pour garder mon calme, - grosse erreur, la pièce dégageait une affreuse puanteur - je réfléchis rapidement. Rien ne servait de s'alarmer. Essayant de prendre une voix calme, détendue, je me lançai.

    « Je m'appelle Sara. Tu..Tu t'es blessée ? »

    Ma voix défaillit vers la fin de ma phrase. J'en étais venue à la première hypothèse plausible, loin du masacre qui couvrait la vérité. Pourtant, je sentais au fond de moi que ce n'était pas cela. Elle n'avait pas l'air d'avoir mal, elle marchait normalement. Elle tremblait, remarquais-je. Elle avait l'air... un peu effrayée. Ou plutôt boulversée. En temps normal, je serais venue directement près d'elle, mais là, tous mes repères avaient changés et je ne savais plus comment agir.

    Je me contentai de la regarder, sans laisser passer la moindre expression. Je ne voulais pas partager mes problèmes, pas avec des inconnus. J'avais déjà assez de mal à ne pas y penser, les raconter ne ferait que les rendre plus réels, plus effrayants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Mer 2 Mar - 16:14

  • Je la fixais, puis reportais mon attention sur ma tenue . Une fine chemise de nuit blanche virant au rouge, tout comme mes mains rougeatres . Je frottais mon visage , fatiguée a force de fuir . j'avais juste mal aux pieds mais sinon ça allais, puis j'avais un peu faim mais globalement j'avais connu pire en ayant la grippe . Je reposais mes yeux bleus sur la fille devant moi qui semblais aussi étonnée que moi, mais elle semblais etre la depuis un peu plus longtemps que moi déjà .

    J'éternuais bruyament une nouvelle fois a cause de tous les champignons et la poussière de la pièce, ça sentais vraiment mauvais . Je secouais la tête a sa question et me regardais alors que mes yeux s'emplissaient de larmes.

    - Non.. Un monsieur a tué mes parents et mon petit frère avec un pistolet .. Et j'étais près de ma maman.. Alors après.. J'étais toute rouge.

    J'avais eu le reflexe de me blottir contre ma mère qui m'avais posé sa main pleine de sang sur la bouche pour que je ne fasse aucun bruit , le sang de mon père me coulais dessus et je l'avais serré de toutes mes forces avant de partir en courant dans la nuit , filant vers la forêt pour me cacher autant que je pouvais . Je m'approchais un peu plus de la jeune fille . j'avais peur toute seule, et j'avais froid . Après tous ces jours j'avais besoin de compagnie .

    Je m'approchais d'elle et l'entourais de mes petits bras, posant ma tête tout contre elle et m'accrochais.

    - Moi je m'appelle Summer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Jeu 3 Mar - 12:09

  • Alors c'était un meurtre ? Elle débitait ça comme ça ? Elle ne devait pas se rendre compte de ce qui se passait. Quel age avait-elle ? Sept ans ? Plus, moins ? Je l'aurais acceuillit chez moi, ramenée à la maison, si seulement j'en avais une.

    Je remarquai ses pieds sales, elle semblait avoir marché et, en y regardant mieux, malgré la quantité, le sang avait largement seché et formait maintenant de large plaques, cassées aux plis de la chemise de nuit. Même à la base, c'était une drole de tenue, et je me fit la réflexion qu'elle devait avoir froid.

    Nous étions dans le même panier, elle et moi. Orphelines, en fuite. Même si ce qu'elle avait vécu était surement plus traumatisant. J'eut un élan de compassion en la regardant. Si petite et déjà marquée à vie.

    Elle vint se coller à moi et j'eut un mouvement de recul. Si le sang était sec, une petite tache vint tout de même se loger à hauteur de mon estomac, dessinant un cercle rond sur mon pull. Un sourire se dessina sur mes lèvres, attendrissant.

    « Summer, que fais-tu ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Ven 4 Mar - 5:40

  • Je ne voulais plus la lacher, j'avais peur toute seule la nuit, tellement peur de revoir le monsieur qui avais fais du mal à toute ma famille, même mon petit frère . J'aurais bien aimé qu'il soit avec moi au moins je n'aurais plus été toute seule . Je continuais de serrer la fille devant moi et relevais la tête vers elle .

    - Ma .. Ma maman m'a dis de pas m'arrêter de courir .. Alors depuis trois jours je cours pour etre loin.. Et en sécurité . Je vient de Port Angeles .

    Réussis je a articuler correctement sans trop bégayer malgré toutes les émotions ressenties . Je voyais encore le regard vite d'expression de mon père, ses yeux bleus verts grands ouverts, les draps couverts de sang . La voix de ma mère me murmurant de fuir avant de ne plus respirer non plus. Le coup de feu une fois dehors . Les pleurs de mon petit frère qui cessent en un cri

    Je me mit a frissoner alors qu'un courant d'air froid s'engouffra , allant vers un autre fauteuil bien épais, et doux au toucher . Je grimpais dessus , celui ci assez haut et me recroquevillais sur moi même, posant la tête contre .

    - Je suis fatiguée.. Et je meurs de faim.. D'ou tu vient toi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Ven 4 Mar - 13:47

  • (Elle a traversé l'océan à la nage ? (a) Very Happy )

    Je la regardais. Un regard plein de pitié. Devais-je lui dire qu'elle pouvait arretter de fuir, que ce geste désespéré et inutile ne servait plus à rien. Que maintenant qu'elle était partie, qu'elle n'avait plus rien, qu'elle n'était plus qu'une orpheline sans identité, une vie sans nom, qu'elle avait tout quittté, tout perdu, que maintenant, elle ne craignait plus rien ? Qu'elle ne reverrais plus jamais sa famille, ses amis ? Comment pourrais-je annoncer ça à si jeune ? Je devais y aller avec plus de tact, mais c'était si compliqué.

    « Tu sais, tu peux arreter de courir, je crois. Personne ne te poursuivras jusqu'ici. Fais une pause, reprend des forces et tu verras après. »

    Au fond de moi, je savais qu'elle ne verrait jamais, qu'elle ne pourrais jamais comprendre le meurtrier de ses parents, qu'elle se reprocherait toute sa vie de ne pas avoir pu les sauver. Mais il fallait peut-être mieux avoir de faux espoirs que de ne pas en avoir du tout.

    L'été approchait et il serait bientôt possible de dormir dehors, avec une couverture. En levant les yeux, j'eus même un espoir. Si on nettoyait bien cette maison, on pourrait peut-être y loger quelques temps ? Peut-être...

    Je lui aurais proposé de venir chez moi, si j'avais eut un chez moi, ce qui n'était pas le cas. Je pouvais lui proposer de venir avec moi, de vivre ou plutôt survivre, en refusant l'orphelinat, mais était adapté pour une si petite fillette ? Je ne croyais pas.

    Plongée dans mes réflexions, je ne réagis pas immédiatement à sa question. Je tournai les yeux vers elle, moi-même retournée dans mon fauteuil. Elle était si mignonne, si fragile.

    « Je ne viens de nul part, je n'ai pas de maison. Enfin, plus... »

    Ces derniers mots avaient été murmurés, à peine audibles, mais suffisemant pour qu'elle les entende.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Ven 18 Mar - 4:54

  • ( Y'a pas d'océan xD )

    Je la lachais pour serrer ma peluche contre moi, la seule chose qui me rassurais encore. Je triturais nerveusement son oreille , geste que j'avais adopté depuis mon plus jeune âge, parce que oui, ce doudou et moi c'est une véritable histoire d'amour, je ne l'ai jamais lâché . Et vu qu'a la maison je le trainais souvent après moi j'avais eu le reflexe de l'aggriper juste avant de partir en courant, c'est un peu bête et surtout bizarre mais je n'y peut pas grand chose après tout

    - Je ne sais pas ou aller après .. J'ai couru , couru, couru sans savoir ou aller... Mais maintenant je sais encore moins je suis perdue et j'ai personne


    Je la regardais avec tristesse, oui j'étais vraiment perdue dans tous les sens du therme, je ne savais plus ou aller maintenant, ni quoi faire . Mes yeux bleus se promenaient un peu partout autour de moi, tout était sale ici, ça sentait mauvais, il faisais froid, je voulais rentrer chez moi.

    Avant j'étais heureuse, avec des beaux habits colorés et jolis, j'avais des cheveux tout doux et je sentais bon la vanille après avoir pris mon bain tous les soirs. J'avais de jolis bijoux, une vraie princesse .

    Je posais ma tête contre mes genoux repliés,me frottant les yeux . J'étais tellement fatiguée , mais trop effrayée pour dormir correctement .

    - Oh, toi aussi t'es toute seule alors? T'es comme moi .

    Je prenais sa main en un geste automatique comme je faisais avec mon petit frère quand il était triste après un cauchemar
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Ven 18 Mar - 10:53

(Sydney est en Australie, Port Angeles en amérique (a) x) )

«Oui. Je suis toute seule. Mais soyons seules à deux, alors. »

Répliquais-je avec un sourire compatissant. Une phrase qui ne voulait rien dire, mais une phrase quand même. Quelque chose qui réchauffe le coeur. Je sentis ses doigts autour de ma main, serrant les miens. Mes yeux glissèrent vers elle. Elle avait l'air encore plus perdue que moi, à mes heures. Un petit côté mystérieus, comme toute petite fille perdue qui arrive au milieu de nul part. N'avez vous jamais remarquez, dans les films d'horreur, la jeune fille, qui sort d'on ne sait où et que le héros se sens obligé de sauver, alors qu'autour de lui ne regne que la mort ? Malheureusement, dans la vraie vie, il n'y a pas de héros, il y a juste des enfants perdus et misérables.

Je ne voulais pas l'obliger à faire cela, c'était moi-même la dernière chose que j'aurais voulu, mais je me devais de lui proposer, au moins. Elle était trop jeune pour ête abandonnée toute seule. Elle ne se doutait pas des dangers de la vie et elle était completement traumatisée. En prononçant c'est mots, sans savoir pourquoi, je priais pour qu'elle comprenne... et qu'elle refuse.

« Tu veux... (J'hésitai un instant) aller aux services de l'enfances ? Là-bas, tu auras à manger... Je peux..t'y amener, si tu veux. »

Et si elle disait oui ? Que ferais-je ? Je ne l'abandonnerais surement pas ici. J'étais passée devant l'orphelinat de la ville. J'avais acceleré le pas, de peur qu'on m'y emmène. C'était un endroit miteux et délabré. La moindre chose que je pouvais faire, c'était lui trouver quelque part de bien, où elle se sentirait chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Mer 23 Mar - 8:09

  • (Bah je changerais pour le lieu d'ou elle vient; j'avais zappé pour Sydney )

    - D'accord . Reste avec moi alors, je veut plus être toute seule maintenant


    Oh non pas question . Je me remis a frotter activement mes deux petits yeux bleus qui vaquaient de temps en temps d'un coin à l'autre de la pièce, c'est bien ça qui m'empêchait de dormir, la peur . La peur de me réveiller une nouvelle fois au son des coups de feu, de ne pas être partie assez loin . Je frémissait à cette simple pensée, me remettant à agripper la main de Sara comme je pouvais dans la mienne, comme j'étais encore bien plus petit qu'elle . Je n'ai pas grandi beaucoup cette année, elle elle était déjà bien plus grande, et je me sentais déjà un peu plus en sécurité .

    Un bruit me fit sursauter, rien de plus que le vent qui faisais grincer les poutres, mais cela suffit à m'effrayer . Je grimpais sur le même fauteuil que ma nouvelle amie et me blotissais contre elle, agrippant son haut de ma main aussi fort que je le pouvais . A sa question je fis la moue doucement .

    - C'est l'autre mot pour dire orphelinat hein? Pour les enfants qui ont plus de papa et de maman. Pourquoi tu n'y est pas , si c'est tellement bien que ça ? Je veut rester avec toi .

    Je posais ma tête contre son épaule pour avoir plus chaud et fermais les yeux quelques instants, biensur que je savais ce qu'était un orphelinat, je regardais souvent des films a la télé avec maman l'après midi avant . Et j'en avais vu plusieurs avec des enfants dans les orphelinats . Je ne voulais pas y aller, jamais .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   Jeu 24 Mar - 10:40

    Pourquoi je n'y étais pas ? Je ne savais pas vraiment y répondre moi-même. Parce que je m'étais enfuie, parce que j'avais marché, trop longtemps, trop loin. Parce que j'avais peur. Parce que je ne voulais pas être enfermée dans ces petits endroits miteux et surpeuplés. Mais ce n'étais pas ce que je pouvais lui dire. Cela ne m'était pas permis. Elle avait déjà assez peur, je n'avais pas à lui communiquer la mienne. Evidemment, cela lui aurait permis un avenir sur, d'aller dans un orphelinat, mais je ne pouvais me résoudre à y aller, pour la simple raison que c'est la dernière chose que j'aimerais qu'on me fasse, à moi.

    Je lui souris, comme à une enfant qui essaye de négocier. Elle n'était pas bête. Je ne pouvais lui cacher la vérité sur ces endroits en l'y ammenant. Il n'y avait pas tellement d'autre solution qe de l'emmener avec moi. Mais elle était beaucoup plus jeune que moi et je ne savais pas si elle teindrait la route. Je posai une main sur son épaule tandis qu'elle se recroquevillais sur moi.

    « D'accord. Tu viendras avec moi, mais si tu es malade, que tu as trop faim ou quoi que ce soit d'autre, je t'emmmène dans un orphelinat. Je ne veux pas te voir souffrir »

    Murmurais-je à son oreille, en la serrant un peu plus contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La nouvelle vie des Cullen :: Les Archives :: Sydney :: La forêt noire :: Maison abandonnée-
Sauter vers: